14 mars 2019 : le 3ème Sommet de la Planète  se tient à Nairobi – Kenya

Crédit photo : @ AfDB

Alors que l’Afrique n’est responsable que de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, 65 % de sa population est considérée comme directement touchée par le changement climatique. Dans ce contexte, de nombreux projets d’énergies renouvelables sont en développement, comme au Kenya où 75 % de l’électricité provient de la géothermie. Pour mettre en lumière et soutenir ces initiatives, la troisième édition du One Planet Summit* s’est tenue le 14 mars 2019 à Nairobi, en marge de la 4èmeAssemblée générale du Programme des Nations Unies pour l’environnement (Pnue). Co-présidé par Emmanuel Macron et son homologue kényan Uhuru Kenyatta, ce sommet a souligné le rôle unique de l’Afrique en tant que partenaire mondial faisant face tant à des défis qu’à des opportunités, notamment celle de prendre le chemin d’un développement bas carbone.

Décideurs politiques, acteurs économiques, représentants de la jeunesse et de la société civile, les participants ont annoncé l’Africa Pledge, une série d’engagements en faveur du développement des énergies renouvelables et de la protection de la biodiversité et des forêts. Devant les nouveaux modèles économiques présentés, tout particulièrement des solutions innovantes en matière d’adaptation et de résilience, les banques multilatérales et de développement ont également annoncé de nouveaux financements consacrés au climat sur le continent africain.

Le SCO devient projet modèle d’un écosystème digital global pour l’environnement

En amont de l’Assemblée générale du Pnue s’est tenu le forum science-politiques-affaires pour l’environnement qui soutient le programme Space Climate Observatory comme projet modèle pour la mise en place d’un écosystème digital global pour l’environnement. Ce dernier sera basé sur la convergence des données d’observation planétaire (des données spatiales à l’internet des objets connectés en passant par les observatoires in situ), sur les moyens analytiques des mégadonnées (Big Data) et sur l’Intelligence Artificielle (IA). Il donnera ainsi une nouvelle dimension à l’accès aux informations sur l’état de l’environnement pour les décideurs et les citoyens.

* Initiés par la France, en partenariat avec la Banque mondiale et le secrétariat des Nations Unies, les One Planet Summitvisent à renforcer l’engagement international dans l’Agenda 2030, et notamment à lutter contre le scepticisme climatique.

Pour en savoir plus :

Les organismes engagés dans la manifestation :

AFD le 11 Mars 2019 : Six choses à savoir le One Planet Summit de NairobiLa Banque mondiale, séance en vidéo le 14 Mars 2019ONF le 18 Mars 2019 : One Planet Summit : l’Afrique s’engage en faveur des renouvelables, de la résilience et de la biodiversité

La presse :

La lutte contre le changement climatique fait étape à Nairobi – La Croix le 14 Mars 2019One Planet Summit : face au changement climatique, l’Afrique joue sa partition – Le Point Afrique le 14 mars 2019

Leave a Reply