Vietnam – Le delta du Mékong compose avec le réchauffement climatique

© Getty Images

Bien que frappé par l’élévation du niveau de la mer et la salinisation de ses sols, le delta du Mékong affiche une croissance de 7,8% en 2018, soit son plus haut niveau depuis quatre ans. Quelle en est la raison ? Suivant la résolution 120 sur l’adaptation du delta du Mékong au changement climatique adoptée en 2017 par le gouvernement vietnamien, les autorités locales ont réduit la superficie des rizières et des champs de sel pour développer d’autres activités agricoles plus rentables car plus adaptées aux nouvelles conditions. En foi de quoi les riziculteurs se sont reconvertis en fruiticulteurs, aquaculteurs et éleveurs, avec un succès certain pour l’élevage de crevettes notamment.
S’il est encore trop tôt pour aller plus avant dans les constats, la problématique est bien mondiale. Mises à mal par les impacts enchevêtrés du réchauffement climatique et des activités anthropiques, les réserves d’eau douces sont précieuses et de plus en plus surveillées. À titre d’exemple, le SCO vous invite à découvrir comment évolue la dynamique de l’eau dans le bassin du Yang-Tsé-Kiang (Chine), sous surveillance spatiale depuis plus de 17 ans.

 
Pour en savoir plus :
Le delta du Mékong face au changement climatique – Le Courrier du Vietnam le 27 juin 2019

Leave a Reply