Fermer

SCOlive, un observatoire très citoyen

Publié le 15/03/2022
SCOlive est un observatoire associant les données environnementales obtenues par satellites à des données de terrain récoltées par les citoyens. Objectif : préserver la culture de l’olivier et l’utiliser comme marqueur du changement climatique. Si le coup d’envoi est officiellement donné en février 2022, les travaux ont déjà bel et bien commencé.

Entre mise en place administrative et contraintes liées à la crise sanitaire, le projet a finalement pu mettre en place sa réunion de lancement le 3 février 2022. Si les travaux ont commencé plus tôt (voir plus bas), celle-ci fut l’occasion de présenter les différents interlocuteurs du consortium, piloté par la société ACRI-ST, en partenariat avec Argans France. Le consortium associe également la Communauté d’agglomération du pays de Grasse (soit 23 communes), territoire d’expérimentation du projet.

Un observatoire du climat fondé sur le suivi des oliviers

Symbole de paix et de longévité, l'olivier est réputé éternel. Mais point sa culture : force est de constater un abandon et un essaimage des cultures dans le pays de Grasse, avec le risque de perdre la connaissance de cette agriculture.

Autre constat indéniable, le changement climatique modifie les périodes de floraison et de récoltes de l’olivier, et favorise la prolifération de certains parasites. Recensées et suivies, ces informations deviennent des bio-indicateurs du changement climatique.

SCOlive fusionne ces deux problématiques dans une démarche participative et citoyenne qui met particuliers et professionnels à contribution pour observer les évolutions des oliviers. Toutes ces informations, collectées via une application mobile, alimenteront un observatoire de l’olivier et du climat.

Des avancées significatives

Le projet étant très lié à la saisonnalité de l’olive (floraison avril/mai et ramassage des fruits en novembre/décembre), ACRI-ST a initié le projet dès octobre 2021. De fait, l’équipe a déjà bien avancé :

  • Destinée aux particuliers et aux professionnels, l’application est développée et opérationnelle pour les besoins internes du projet. Celle-ci permet de renseigner, et ainsi collecter, des informations comme la localisation géographique des oliviers, leur état de maturité et phytosanitaire. Cette application participative subira début mars une batterie de tests pour une mise en ligne sur les stores début avril 2022, soit un peu avant la floraison. Celle-ci s’accompagnera d’une page Facebook SCOlive, également prête.
Appli SCOlive

Destinée aux particuliers comme aux professionnels, l’application permet de renseigner diverses informations sur les oliviers et de joindre des photos. Les informations ainsi remontées viendront en support aux scientifiques pour la cartographie fine de l’olivier en fournissant une vérité terrain. © SCOlive

  • Les analyses Sentinel-2 pour la cartographie des oliviers a démarré.
  • Présenté en novembre 2021 au festival de l’olive à Fès (Maroc), SCOlive a reçu un très bon accueil qui ouvre l’opportunité de mener un projet similaire au Maroc, pourquoi pas avec les données issues du satellite d’observation Mohammed VI. Cette possibilité fait actuellement l’objet d’échanges avec l’agence spatiale CRTS, pilote du SCO Maroc.

Utilisation des observations spatiales

SCOlive utilise les données issues des satellites optiques Pléiades et Sentinel-2 selon 3 phases :

  • Phase liminaire : cartographie des oliviers et croisement avec le cadastre ;
SCOlive Sentinel2

Image Sentinel-2 du 21 mars 2021 avec, en rouge les parcelles d’olivier recensées par l’IGN. © Copernicus/IGN/SCOlive

  • Phase routine : récupération des données environnementales spatiales et détermination des indices de végétation ;
  • Phase analyse : corrélation avec les remontés d’information de terrain.
Carto oliviers

Dérivée des images Sentinel-2, la carte d’occupation du sol s’enrichit des observations in situ collectées via l’application mobile. © SCOlive

Gageons que cet observatoire renforcera un lien sociétal, le maintien - voire l’extension - du patrimoine oléicole, un rajeunissement et une transmission du savoir-faire cultural, ainsi que les avancées scientifiques sur l’olivier, y compris comme bio-indicateur du changement climatique.