Actualités SCO

/ 10
  • Tête à tête avec le PNUD

    Agence principale des Nations Unies pour le développement, le PNUD (Programme de développement des Nations Unies) contribue par ses activités à la réalisation des Objectifs de Développement Durable dans quelques 170 pays et territoires. Avec des valeurs et des ambitions communes, il adhère au SCO avec enthousiasme, à la fois comme utilisateur et comme partenaire. Bertrand Frot, Deputy CIO du PNUD, nous conte quelques « histoires locales » qui, avec l’aide du SCO, pourront profiter à des millions de personnes.

  • Le SCO France fait le plein de nouveautés

    Première déclinaison nationale de l’initiative SCO, l’antenne française présente un portefeuille de 35 projets ! Faisant preuve d’une remarquable mobilisation, les membres du Comité Inter Organismes se sont réunis pour la quatrième fois le 16 mars 2021. Au menu : un point de situation international, un focus sur les projets 2021 et le mode de labellisation, la création de groupes de travail et de nouveaux rendez-vous. Lisez plutôt.

  • Top départ pour le Gabon

    « Dans un monde qui change, nous subissons la nature mais les causes viennent de l’homme. Comment laisser un monde meilleur à nos enfants ? Quand on voit aujourd’hui la manière dont la COVID 19 dicte le temps, faisons-en sorte de ne pas en arriver là avec le changement climatique. » Des mots forts et une démarche volontariste, Aboubakar Ndjoungui Mambimba, Directeur Général Adjoint de l’Agence spatiale gabonaise AGEOS, mène tambour battant la mise en place du SCO Gabon autour d’un premier projet de préservation des mangroves. Rencontre.

  • L’ESA au cœur du SCO pour un webinaire

    L'ESA s’associe au SCO pour organiser un webinaire communautaire le 23 avril 2021 afin de partager les progrès réalisés dans le développement d'outils utilisant les observations de la Terre pour une prise de décision intelligente en matière de climat.

  • Le double effet SAC

    Devant le succès du premier appel à projets international, le SCO a décidé de créer des comités d’accélération baptisés SAC, SCO acceleration Committees. Objectif : établir, autour des projets les plus prometteurs, un lien entre les acteurs locaux pour commencer à écrire l’histoire des SCO nationaux.

  • Tête à tête avec le CEREMA

    Implanté au cœur des territoires français, le Cerema possède une connaissance historique des problématiques et contextes locaux. Fort de son expertise transverse et pluridisciplinaire, il s’inscrit en appui aux politiques publiques et s’impose comme un acteur incontournable du SCO France. Selon Luc Mathis, Directeur délégué au numérique du Cerema, la France apporte au travers du SCO une dynamique apte à relever le défi de demain : partager méthodes et solutions opérationnelles à l’international, pour tous les territoires.

  • Cap sur FLAude

    Au carrefour météorologique de trois régimes (océanique, méditerranéen et continental), l’Aude est particulièrement frappée par des évènements pluvieux extrêmes comme en 2018, où le département a reçu trois mois de pluie en quelques heures. En 2020, même si les évènements ont surgi dans les Pyrénées Orientales et en Ariège, l’eau a massivement ruisselé vers l’aval, dans l’Aude… C’est donc dans cette zone que le SCO France expérimente le projet FLAude, avec l’objectif de réduire la vulnérabilité face aux inondations. Les territoires étant au cœur de la démarche SCO, il convient avant tout de leur donner la parole pour identifier leurs besoins et les indicateurs qui leur seraient utiles. Incursion dans la réunion du consortium projet le 26 janvier 2021.

  • 5ème Comité de pilotage : labellisations et Charte internationale

    Vendredi 29 janvier, les membres du SCO International se sont virtuellement réunis pour tenir leur 5ème comité de pilotage, sous présidence de l’agence spatiale chinoise CNSA. Si l’élaboration de la Charte SCO a mobilisé, à juste titre, une grande partie de la séance, tous attendaient les résultats des appels à projets internationaux et français. Il apparaît que cet exercice se révèle essentiel, certes pour mettre rapidement en œuvre des outils de lutte contre les impacts du changement climatique, mais aussi pour structurer efficacement le SCO.

  • Tête à tête avec Météo-France

    Quand on pense climat, on pense Météo-France. Il est donc naturel, pour ne pas dire évident, que cet institut historique soit au cœur du SCO France. Jean-Michel Soubeyroux, Directeur Adjoint Scientifique de la climatologie et des services climatiques, éclaire les motivations, les apports et les attentes de Météo-France vis-à-vis du Space Climate Observatory.

  • Un One Planet Summit pour la Biodiversité

    Relancer la diplomatie verte, tel était l’objectif de la France en organisant à l’Élysée lundi 11 janvier 2021 le 4ème One Planet Summit, en concertation avec les Nations unies et la Banque mondiale. Suivi en présentiel ou en virtuel par les représentants de très nombreux pays et organismes internationaux, le SCO en était.