Actualités SCO

/ 11
  • Tête à tête avec le CNRS

    Qui dit changement climatique fait référence en premier lieu au système Terre, dont le CNRS couvre toutes les thématiques. Déjà utilisateur de la donnée spatiale croisée avec des données terrain, le CNRS compte aux tout premiers acteurs du SCO France, structuré 5 mois à peine après le lancement officiel de l’initiative SCO internationale. Entretien avec Nicolas Arnaud, Directeur de l’Institut National des Sciences de l’Univers (CNRS-INSU), qui partage sa vision et sa motivation à donner corps au SCO.

  • Plein succès pour la 1ère classe virtuelle du SCO France !

    Jeudi 15 octobre 2020, pas moins de 40 porteurs de projets potentiels ont suivi la classe virtuelle proposée par le SCO France pour détailler l’Appel à Projets 2021. Retour sur cette rencontre dynamique, riche de questions et de leurs réponses ! Une autre session est prévue le 5 novembre 2020.

  • Appel à projets français : 2 classes virtuelles pour vous aider à répondre

    A la suite du lancement du 2ème Appel à projets du SCO France, nous vous proposons d'assister à ces réunions d'information afin de vous aider dans la phase d'identification des projets et de pouvoir répondre à vos questions.

  • SCO France: Lancement du 2ème Appel à Projets

    Le Space Climate Observatory (SCO) France lance aujourd’hui un nouvel appel à projets et invite les entreprises, chercheurs et organismes publics à se constituer en consortium pour y répondre.

  • SCO France : place à l’action !

    Rien de mieux qu’un tour de table pour dynamiser les idées et la motivation : le SCO France s’est regroupé lors d’un webinaire le 1er juillet 2020. Pas moins de 93 participants se sont connectés pour suivre avec attention les présentations de projets en cours avant de se répartir en quatre ateliers d’échanges, pour préparer les futurs projets.

  • 3ème comité de pilotage : tous ensemble, même à distance

    Ils devaient se rejoindre à Vienne en marge du COPUOS mais, crise sanitaire oblige, ils ont opté pour un échange virtuel. Avec 34 connexions simultanées, les membres du SCO International ont donc tenu leur 3ème comité de pilotage, sous l’égide de l’UNOOSA, le Bureau des Nations Unies pour les affaires spatiales. Sa directrice, Simonetta di Pippo, a ouvert la séance en saluant la mobilisation de cette nouvelle communauté mondiale. Focus sur ces 18 et 19 juin 2020 où, durant 90 minutes chaque jour sur tous les continents, les partenaires ont analysé les avancées et programmé les prochaines étapes.

  • Premiers projets labellisés pour le SCO France

    Le SCO international désormais sur pied, ses déclinaisons locales se structurent autour de projets pilotes. Objectif : démontrer aux collectivités l’efficacité des productions pour mettre en œuvre des politiques adaptatives.

  • 2nd Comité de pilotage à Abu Dhabi

    Avec la volonté manifeste d’une mise en œuvre opérationnelle rapide, le SCO s’est à nouveau réuni pour un second comité de pilotage international le 15 janvier 2020 à Abu Dhabi.

  • La branche française du SCO International

    Dans la droite ligne de la feuille de route décidée lors de son premier comité de pilotage, le nouvel observatoire spatial du climat doit se concrétiser autour des déclinaisons nationales de ses signataires. Une manière pour chacun de fédérer ses forces vives travaillant sur les impacts du changement climatiques.

  • 1er Comité de pilotage à Washington

    La naissance du SCO en à peine 18 mois est en soi une prouesse internationale. Pour les agences spatiales fondatrices, pas question de laisser retomber la mobilisation.

  • 17 juin 2019, Il était une fois le SCO

    Voici l’histoire bien réelle d’une mobilisation internationale face aux réalités du changement climatique. Spécialistes du monitoring par satellite de notre Terre, les agences spatiales portent l’initiative pour créer les outils nécessaires aux territoires afin de s’y adapter.