Actualités SCO

/ 10
  • EducSCO pour sensibiliser les citoyens de demain

    Notre avenir dépend de notre réaction immédiate et de l’action des futurs citoyens que sont nos enfants. Pour qu’ils prennent conscience du changement climatique et de l’importance de changer nos modes de vie, le projet EducSCO s’adresse à ceux qui les forment jour après jour : les enseignants. Faisons plus ample connaissance avec ce projet autour de la première session de formation

  • ClimHealth étape 1 : le démonstrateur est en ligne

    Quand un système fonctionne bien, nul besoin de réinventer la poudre, mieux vaut l’améliorer. C’est bien tout l’enjeu du projet ClimHealth, un module d’informations satellitaires environnementales qui s’implémentera sur le système de surveillance sanitaire mondial DHIS2 pour analyser la dynamique des maladies et en développer l’alerte précoce. Démonstration sur la leptospirose à Yangon, au Myanmar.

  • Arrêt sur image : le Grand Ouest français vu de l’ISS

    Les astronautes sont les mieux placés pour voir comme notre Terre est belle mais ô combien fragile. En témoigne cette superbe vue du territoire Français, Bretagne en avant, postée samedi 1er mai 2021 par Thomas Pesquet.

  • Tête à tête avec le BRGM

    Le mot « terre » traduit à la fois notre planète, son sol, son sous-sol, sans oublier les fluides qu’il contient. Autant de connaissances et de compétences que développe le BRGM, et qu’il partage au sein du SCO France. Découvrons comment cet établissement utilise les données spatiales avec Gilles Grandjean, Directeur du programme scientifique relatif aux risques naturels et résilience des territoires au BRGM.

  • SCO : 4 nouveaux membres !

    La mobilisation internationale pour lutter contre les impacts du changement climatique se renforce. En moins de trois mois, quatre nations ont rejoint les rangs de l’initiative SCO. Bienvenue à l’Indonésie, à Malte, à Singapour et à la Russie !

  • Tête à tête avec le PNUD

    Agence principale des Nations Unies pour le développement, le PNUD (Programme de développement des Nations Unies) contribue par ses activités à la réalisation des Objectifs de Développement Durable dans quelques 170 pays et territoires. Avec des valeurs et des ambitions communes, il adhère au SCO avec enthousiasme, à la fois comme utilisateur et comme partenaire. Bertrand Frot, Deputy CIO du PNUD, nous conte quelques « histoires locales » qui, avec l’aide du SCO, pourront profiter à des millions de personnes.

  • Le SCO France fait le plein de nouveautés

    Première déclinaison nationale de l’initiative SCO, l’antenne française présente un portefeuille de 35 projets ! Faisant preuve d’une remarquable mobilisation, les membres du Comité Inter Organismes se sont réunis pour la quatrième fois le 16 mars 2021. Au menu : un point de situation international, un focus sur les projets 2021 et le mode de labellisation, la création de groupes de travail et de nouveaux rendez-vous. Lisez plutôt.

  • Top départ pour le Gabon

    « Dans un monde qui change, nous subissons la nature mais les causes viennent de l’homme. Comment laisser un monde meilleur à nos enfants ? Quand on voit aujourd’hui la manière dont la COVID 19 dicte le temps, faisons-en sorte de ne pas en arriver là avec le changement climatique. » Des mots forts et une démarche volontariste, Aboubakar Ndjoungui Mambimba, Directeur Général Adjoint de l’Agence spatiale gabonaise AGEOS, mène tambour battant la mise en place du SCO Gabon autour d’un premier projet de préservation des mangroves. Rencontre.

  • Le double effet SAC

    Devant le succès du premier appel à projets international, le SCO a décidé de créer des comités d’accélération baptisés SAC, SCO acceleration Committees. Objectif : établir, autour des projets les plus prometteurs, un lien entre les acteurs locaux pour commencer à écrire l’histoire des SCO nationaux.

  • Cap sur FLAude

    Au carrefour météorologique de trois régimes (océanique, méditerranéen et continental), l’Aude est particulièrement frappée par des évènements pluvieux extrêmes comme en 2018, où le département a reçu trois mois de pluie en quelques heures. En 2020, même si les évènements ont surgi dans les Pyrénées Orientales et en Ariège, l’eau a massivement ruisselé vers l’aval, dans l’Aude… C’est donc dans cette zone que le SCO France expérimente le projet FLAude, avec l’objectif de réduire la vulnérabilité face aux inondations. Les territoires étant au cœur de la démarche SCO, il convient avant tout de leur donner la parole pour identifier leurs besoins et les indicateurs qui leur seraient utiles. Incursion dans la réunion du consortium projet le 26 janvier 2021.