Fermer

SPACE4IRRIG Tarn

Face au réchauffement climatique et à la demande croissante, notamment au profit de l’irrigation agricole, il est urgent de développer une gestion sobre, durable et équitable de l’eau. Ce projet fournira aux gestionnaires de l’eau des indicateurs permettant d’améliorer la connaissance de leur territoire et identifier des stratégies de gestion de la ressource en eau efficaces pour l’avenir.

PRÉSENTATION

En France, depuis une dizaine d’années, de nombreux départements ont recours à des restrictions d’eau notamment pour l’agriculture. Ce chiffre a atteint son record en 2020 avec 80 départements soumis à des arrêtés sécheresse. Dans le bassin Adour-Garonne, par exemple, la température moyenne annuelle pourrait augmenter de 3,5°C et s’accompagner de fortes modifications sur l’hydrologie avec la transition d’un système nival vers un système pluvial (étude Garonne, 2050). De plus, depuis les années 70, l’irrigation s’est rapidement développée sur tous les continents et a été considérée par de nombreuses filières comme un outil indispensable au maintien de leur performance économique. La FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) estime que 80% des besoins alimentaires attendus en 2025 seront couverts par l’agriculture irriguée. Mais le recours à l’irrigation a engendré des conflits d’usages qui risquent de s’aggraver avec le changement climatique et les sécheresses à venir.

Répondre à cet enjeu requiert une bonne connaissance des ressources disponibles sur les territoires. Les images satellitaires permettent de jouer un rôle essentiel dans ce contexte. Jusqu’en 2016, les images de télédétection présentaient des fréquences temporelles et/ou spatiales inadaptées aux enjeux de la gestion de l’eau qui requiert un suivi des surfaces à haute fréquence temporelle et spatiale. Depuis 2016, grâce au programme Copernicus, nous disposons d’images satellitaires à haute résolution spatiale (10 m) et temporelle (5 jours avec les capteurs optiques S2 et entre 15 et 20 images par mois avec les capteurs radar S1) disponibles en temps quasi-réel en tout point du globe. Ce programme offre donc de nouvelles possibilités pour répondre aux enjeux de la gestion de l’eau.

Irrigation d'un champ

© Getty Images

TERRITOIRES D'EXPÉRIMENTATION

  • Bassin versant du Tarn-Aval (81)
  • Bassin versant du Val de la Durance (13)

DONNÉES

Satellite

Sentinel-1 & 2

Autres

Relevés in-situ fournis par les partenaires

RÉSULTATS - PRODUITS FINAUX

Fournie par MEOSS, une plateforme cartographique web fournira des cartes d’humidité des sols à très haute résolution spatiale (échelle de la parcelle), de cultures irriguées et des besoins en eau des cultures sur les deux territoires d’expérimentation. Ces cartes d’humidité seront mises à jour chaque mois entre 2017 et 2022.

Contact

En cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance et accepte les Mentions légales.