Fermer

CHOVE-CHUVA

Le projet CHOVE-CHUVA vise à développer un outil de suivi des dynamiques territoriales au Mato Grosso, en Amazonie brésilienne. Ce service fournira des indicateurs simples sur l’évolution de variables climatiques et d’utilisation des sols. Des données citoyennes sur la perception du changement climatique et sur la localisation de pratiques d’utilisation du sol raisonnées seront aussi collectées.

PRÉSENTATION

L’Amazonie brésilienne, et notamment l’État du Mato Grosso, est de longue date le théâtre de transformations socio-environnementales intenses, au cœur des enjeux des changements globaux. Ces transformations s’expliquent surtout par un secteur agricole très dynamique qui, au-delà de sa stratégie d’expansion, évolue pour intensifier et diversifier ses pratiques. Cette évolution s’opère au Brésil dans le contexte d’un plan sectoriel pour l'atténuation et l'adaptation aux changements climatiques (Plan ABC ; Agricultura de Baixa Emissão de Carbono) dont l’objectif est d’encourager l'adoption de pratiques de gestion durables : restauration des pâturages dégradés et reboisement des ripisylves, promotion de pratiques agricoles raisonnées telles que l’intégration culture-élevage ou le semis direct…

Toutefois, les outils permettant aux citoyens et associations communautaires d’accéder de manière synthétique à l’évolution des conditions dans leur territoire font cruellement défaut. Il existe pourtant une grande diversité d’informations spatiales sur le sujet qu’il convient aujourd’hui de diffuser auprès du plus grand nombre pour accompagner et faciliter les processus d’adaptation des communautés à ces changements.

L’objectif du projet CHOVE-CHUVA est de développer un outil de suivi des dynamiques territoriales au Mato Grosso. Ce démonstrateur s’articulera autour de deux composantes majeures portant sur 1) la diffusion d’information spatiale portant sur l’évolution des variables climatiques et sur les dynamiques d’occupation (forêts, agriculture, ressources en eau) et d’utilisation (pratiques agricoles) des sols, et 2) la collecte de données citoyennes sur la perception du changement climatique par les communautés amazoniennes et sur la localisation de certains types d’utilisation du sol prônés dans le cadre du plan ABC tels que les reboisements ou les parcelles cultivées en systèmes intégrés.

Nuages de pluie

Averses localisées en arrière-plan de silos à grain au Mato Grosso. © Damien Arvor

TERRITOIRE D'EXPÉRIMENTATION

Mato Grosso, Brésil

DONNÉES

Satellite

  • Sentinel-2
  • Landsat
  • MODIS

Autres

  • Produits dérivés de données satellitaires (cartes d’occupation du sol, estimations de précipitations, etc)
  • Données vectorielles de limites administratives
  • Données de stations météorologiques installées au Mato Grosso
  • Données citoyennes collectées
Station Météo Cristalino

Installation d'une station météorologique en haut d'une tour d'observation de 50 m au cœur de la réserve protégée du Cristalino, Mato Grosso. © Vincent Dubreuil

RÉSULTATS - PRODUITS FINAUX

L’outil proposé a deux finalités :

  1. Diffusion de l’information spatiale

L’objectif premier de l’outil est de mettre à disposition du plus grand nombre des indicateurs spatio-temporels témoignant des dynamiques territoriales observées au Mato Grosso en lien avec des stratégies d’adaptation et d’atténuation mises en place par les sociétés. Ainsi, nous proposons de mobiliser des informations permettant, pour une zone prédéfinie par un utilisateur, de produire un « tableau de bord » de la situation territoriale (« territorial dashboard ») à partir d’indicateurs synthétiques portant sur 4 grands thèmes :

  • Climat : évolution des précipitations (quantités et saisonnalité)
  • Forêts : évolution du couvert forestier (déforestation et dégradation)
  • Eau : évolution des pressions sur les ressources en eau (création de retenues d’eau et dégradation des ripisylves)
  • Agriculture : évolution des surfaces agricoles (superficies et pratiques)
  1. Collecte de données citoyennes

Le second objectif de l’outil vise à profiter de la visite d’utilisateurs pour récolter des données citoyennes pouvant alimenter de futures recherches. Ainsi, la collecte de données consiste en :

  • une enquête en ligne sur la perception du changement climatique par les acteurs locaux.
  • la possibilité donnée aux utilisateurs de localiser sur un fond de carte satellitaire des types d’utilisation du sol prônés dans le cadre du plan ABC (e.g. parcelles en systèmes intégrés culture-élevage, zones de reforestation).
Reforestation

Reboisement de ripisylve au Mato Grosso © ICV

PROJETS LIÉS

  • SCOLTEL: un projet de collaboration du CNRS (International Emerging Action) entre l’UMR LETG et l’UNEMAT (Université d’État du Mato Grosso).
  • CASTAFIOR: un projet financé par le CNES (TOSCA) sur le suivi des dynamiques d’anthropisation des écosystèmes forestiers en Amazonie brésilienne.
  • Ciclamen : un projet CAPES-COFECUB coordonné par l’UMR LETG et l’UNESP portant sur le suivi des îlots de chaleur urbains et des facteurs d'atténuation liés à la végétation dans des villes de contextes climatiques, géographiques et historiques variés.
  • GEO-ABC : un projet de recherche CAPES-COFECUB coordonné par l’EMBRAPA-Solos et le CIRAD en appui au Plan ABC (Agricultura de Baixa Emissão de Carbono), pour le développement de méthodes de suivi des systèmes agricoles bas-carbone dans l'État du Mato Grosso.
  • PRELASA : un projet du programme CLIMAT AmSud coordonné par l’UMR LETG et portant sur le suivi des extrêmes de précipitations par satellite dans différents sites d'Amérique du Sud (Chili, Pérou, Brésil) et de leurs relations avec la végétation.

Contact

En cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance et accepte les Mentions légales.